Actions possibles
Blogs post (vue)

L'adoption

Il marchait d'un pas lent, les mains dans les proches de son manteau, il avait la tête ailleurs. Curieux de connaître les frasques envinées de son ami, il acheta le journal. Une légère tension s'empara de lui alors qu'il fouillait les pages du quotidien afin de découvrir ce qui était arrivé à la fameuse "petite amie intermittente"... Il lut : "... Accident tragique... Dérapage incontrôlé dans un virage... ravin en contre-bas... explosion..."

Son regard s'arrêta net sur une photo ; son corps se crispa. Des cheveux noir de Jaie, une peau dorée, des yeux noirs et un corps au charme gracieux laissant penser à celui d'une étoile montante de l'Opéra. Les yeux noirs de la photo le fixaient et un sentiment d'abattement l'envahit tant l'émotion était grande.

Il repensa à la première fois qu'il avait entendu parler de la liaison de son ami, provoquant chez lui le besoin d'avoir des informations supplémentaires et, le soulagement qu'il avait ressenti en apprenant que cette relation était purement professionnelle. Sauf qu'il semblerait, qu'ils étaient passés à des choses plus sérieuses... Ce qui était logique ; elle avait beaucoup de qualités dans son domaine professionnel sans parler de ses atouts féminins... Il ne comprenait pas comment une fille comme elle avait pu tomber amoureuse de cet indomptable dragueur... C'était son ami mais... il n'est pas toujours d'accord avec lui. Il se souvenait de la soirée B.B.Q, la première fois qu'il l'avait vue... Tous les regards se tournaient vers elle.

Il ne l'avait vue que deux fois et honnêtement, elle lui avait fait une bonne impression. Elle semblait discrète. Il ne pouvait en dire davantage car il ne l'avait approchée, par respect pour l'épouse de son ami. Il lui avait semblé qu'elle n'était pas du genre à vouloir à tout prix faire partie du tableau de chasse d'un mec à fric et encore moins d'apprécier les distractions frivoles. D'ailleurs, parfois, son ami disait d'elle qu'elle était "trop droite" et qu'il devait slalomer avec intelligence pour l'amener à ce qu'il voulait. 

Il lu la totalité de l'article. Plia le quotidien sous son bras. Il était fâché. Il savait qu'il y avait une liste interminable de conquêtes et bien sûr, il n'avait pu s'empêcher de se lancer dans une nouvelle aventure, plus intime cette fois... pour combler les périodes plus solitaires. Pourtant, il en avait à la pelle des filles ! Pourquoi celle-là ?... De toute façon, elle ou une autre...

Il réfléchissait avec agacement... Pourquoi avait t'elle fait fi de sa fierté en se jetant dans les bras de son ami cacolleur et collectionneur de femmes ?... Pourquoi avait t'elle accepté de n'être qu'une roue de secours ?... Jamais elle n'aurait été sa maîtresse officielle... Ca ne risquait pas !  Elle n'était qu'une "intermittente" pour son ami, rien d'autre... Et puis...  Un homme qui invite son ... sa ... ??...  à un BBQ organisé chez lui, par son épouse de surcroît... Qu'est-ce qu'il vaut !?...  À quoi jouaient-ils tous les deux ?... Cette fille lui avait semblé indépendante et intelligente, pourtant... Pourquoi ?!... Et voilà qu'à cause de son décès, ils font la Une de tous les quotidiens du canton...

Mais qu'est-ce qui lui a pris à cet idiot !?... pensa t'il, en se tapant le front. Tout-à-coup, alors qu'il s'apprêtait à traverser la chaussée pour regagner son bureau, la vérité lui sauta aux yeux : "... Et si elle avait eu un enfant avec  lui ?..."  Il était assomé... Comme un somnanbule qui soudain ouvre les yeux... Et tout devint clair.

Le jour du BBQ, il avait trouvé une légère ressemblance entre l'épouse et cette jeune femme, mais, il n'y avait pas prêté attention plus que ça. Bien qu'elles ne semblaient pas se connaître, aucune des deux ne semblait être hostile à l'autre. Chacune restait à distance de l'autre.  Or, il se souvenait d'une conversation privée qu'il avait eu avec son ami. En confidences, il lui avait dit que son épouse déprimait parce qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfant... et il devait, disait-il... pour "elle", trouver une solution... Elle s'était rendu en Suisses afin d'y rencontrer un éminent spécialiste et était restée dans cette clinique plusieurs jours pour y subir divers examens...

Avec le recul, cette ressemblance entre les deux femmes, lui sauta aux yeux. Il avait peur de comprendre...

L'épouse, issue d'une riche famille avait une fortune énorme. Une adoption n'était pas envisageable. L'enfant devait être le-leur ou, celui de l'époux. Ce qui était le cas... Le décès de cette jeune femme dans un accident de voiture, arrangeait bien les choses. Elle avait accouché d'un petit garçon 11 jours auparavant, dans une clinique privé. Le père de l'enfant l'avait reconnu. Il s'agissait de son ami. Tout se passa en toute discrétion.

La basse-cour qui entourait le couple les félicita pour leur acte "courageux"...  C'est vrai : faire un enfant à une autre, pardonner... et ... installer l'enfant chez eux en apprenant le décès de la mère légitime... Ils étaient vraiment... vraiment... méritants ! 

L'enfant sera traité comme un Dieu... Grâce à 'leur générosité"... Le bébé sera élevé dans un "bon milieu", éduqué par une femme qui l'aimera comme sa propre mère l'aurait aimé... Il fréquentera les plus hautes écoles, les plus chères... À 17 ans, il passera ses brevets de pilote comme tous les gamins de riches... On oubliera très vite sa mère biologique, partie sans connaître la vérité... Le reste ne sera qu'une histoire de notaires, d'avocats et de papiers. Et quand on a les moyens financiers, on ne compte pas, on trouve tous les avocats et tous les notaires que l'on veut... Partout dans le monde ! ... Fin de l'histoire.

Il s'enfonça dans son fauteuil de cuir, fixa le dossier posé à plat sur son bureau, les yeux dans le vide... Il avait tout compris... Et il en était malade... Un doute épouvantable l'envahissait... Et si cet accident avait été provoqué...

Le téléphone sonna.
- Allô... Oui... Je suis bien Maître ... HA !! Bonjour, Président... Je pensais que vous étiez encore en safari... 3 jours déjà ?.. Oui, j'ai lu les journaux... Une bien triste affaire... Bien sûr... Je vais faire le nécessaire pour votre fille... Oui, il ne faut pas qu'elle soit affligée par cette situation, je vous comprends... Les papiers seront en ordre pour l'adoption définitive très rapidement... Je vous tiens au courant, Président... Mes respects, Président... Il fit pivoter son fauteuil de cuir, se leva, ouvrit une porte et prit une bouteille d'alcool fort sur une étagère... Ce soir, il allait se saoüler... écoeuré.

PoussiereDeLune Il y a 9 jours 0 15
Commentaires
Par: 
Par page:
 
  • Il n'y a pas encore de commentaires !
Post info
PoussiereDeLune
Tournai, Belgique
09.11.2017 (Il y a 9 jours)
Vie
vie
Vote
2 votes
Recommander
Categories
Musique (1 posts)
Vie (4 posts)
Rencontres (2 posts)
Autre (3 posts)